Tout petit toi

Lechienataches-Ninon-Une

Déjà presque deux mois que l’on te regarde, on te câline & que l’on apprend à te connaître. Toi, notre jolie Ninon, qui est arrivée en plein milieu de l’été pour chambouler nos vies à tout jamais ♡ Difficile de trouver du temps pour le blog en ce moment mais je voulais tout de même vous écrire quelques mots sur ces premières semaines (pas toujours faciles) de toute jeune maman :) Car oui, il y a des choses que tout le monde nous dit et d’autres qui restent bien cachées et que j’aurais pourtant tellement aimé savoir… Je ne raconte jamais ma vie perso par ici mais là il me tenait à cœur de partager mon expérience avec vous, en espérant qu’elle pourra aider quelques futures mamans à mieux se préparer. Pour illustrer cet article, on a profité de notre première vadrouille en famille pour prendre quelques photos dans notre chouette Airbnb & enfiler de jolies pièces de la nouvelle co Petit Bateau (même qu’un chouette code promo s’est glissé à la fin de l’article).

fleur

Une chose est sûre… le temps file à toute allure ! L’accouchement me paraît déjà très loin (pourtant 1 mois et demi ce n’est rien) et finalement je rejoins le club de celles qui avaient le don de m’énerver en disant « oh mais tu verras, on oublie ! » (mea culpa les filles, vous aviez raison !). Il faut dire que tout s’est bien passé pour nous, 12h de travail avec seulement une petite demi-heure difficile à la fin (coucou les forceps & l’épisio) mais qui s’est vite fait oublier dès l’instant où la sage-femme a posé Ninon contre moi ♡ Son regard, ses toutes petites mains, sa peau toute chaude contre la mienne…Un moment si particulier et tellement fort qu’il est impossible de l’expliquer avec des mots ♡ Ce qui a été plus difficile en revanche, c’est le retour à la maison. Je me suis rendue compte que l’on nous préparait beaucoup à la grossesse ainsi qu’à l’accouchement mais une fois notre petit bout dans les bras, sommes-nous censés devenir immédiatement des parents ?

Lechienataches-Ninon2
Lechienataches-Ninon3

Je ne m’étais vraiment pas assez préparée à toutes les facettes de cet après, je pensais peut-être naïvement que tout s’enchainerait naturellement puisque ça avait l’air si simple & facile chez les autres. (Et Instagram n’aide tellement pas sur cet aspect là…) Résultat, je suis passée une petite quinzaine de jours par la case « baby blues », celui dont on peut lire un tas d’article sur le net et dont pourtant, dans la « vraie » vie, je n’avais jamais entendu parler autour de moi. Bien sûr, j’aimais déjà énormément Ninon mais la fatigue de l’accouchement + la chute d’hormones + les nuits très très courtes & le fait de réaliser que je devais mettre ma vie d’avant entre parenthèses pour me consacrer à 100% aux soins d’un nouveau né… tout ça m’a bien chamboulé ! Je pleurais souvent pour un rien et je me sentais terriblement coupable d’être dans cet état au lieu d’être épanouie avec notre petite puce qui le méritait tellement !

Lechienataches-Ninon5

Le plus dur est de se sentir seule à ressentir toutes ces émotions contradictoires… Aujourd’hui, je me félicite d’avoir eu le courage d’en parler autour de moi quand ça n’allait pas car c’est ainsi que j’ai pu découvrir que ce fameux “baby blues” a touché un tas de mamans dans mon entourage. Alors pourquoi personne n’en parle ouvertement ? Oui c’est très personnel mais ça soulage tellement de mettre des mots sur cette période pas facile… Le plus important dans ce moment est d’être entouré et de mon côté j’ai la chance d’avoir un amoureux, une famille et des amis au top qui sont venus très souvent me voir à l’appart pour me soutenir (merci vous tous ♡).

Lechienataches-Ninon4
Lechienataches-Ninonb

Aujourd’hui tout ça est oublié et me voilà devenue une maman complètement épanouie avec un petit bébé à croquer ! (non mais regardez-moi cette bouille d’amouuur) Bien sûr il y a des jours encore difficiles, ceux où la fatigue prend le dessus et que ses pleurs restent inconsolables (vilaines coliques & reflux acides !) mais c’est aussi ça être parents :-) Les premiers mois sont déroutants, c’est certain, mais chaque jour est différent et quand je vois Ninon me regarder de plus en plus intensément, ébaucher ses premiers sourires, commencer à babiller et bien… j’oublie tout et mon petit coeur de maman fond instantanément !

Je suis curieuse d’avoir votre ressenti par rapport à tout ça, savoir si certaines se reconnaissent dans mes propos ou au contraire ont vécu ces débuts d’une toute autre façon :-) Et si de futures mamans me lisent, n’oubliez pas que devenir maman ne se fera pas en une journée, on le devient progressivement en apprenant à connaitre notre petit bout alors… restons zen et laissons nous guider par bébé :-)

fleur

SURPRIIIISE ! Avec Petit Bateau, on vous propose
-20% pour toute première commande
qui ouvre une carte fidélité sur le site internet lors de votre inscription !
Pour en bénéficier, utilisez le code : ANNE18

petitbateau-gilet
petitbateau-Tshirt
petitbateau-robelegging
petitbateau-bodyjama

Sur les photos, je porte un Cardigan camel avec un T-Shirt Marinière de la new co
& Ninon fait la belle dans sa Robe legging & son Bodyjama


Article en partenariat avec Petit Bateau

27 commentaires

  1. Reply
    kallisteha

    Olalala. Je tombe par hasard sur ton blog (ma journée au boulot n’est pas hyper productive !) et je découvre ton univers. J’aime beaucoup. vraiment. Tu as de jolis textes et de très jolies photos.
    Continue !
    Bises de Nice
    K
    http://www.kallisteha.com – Blog de voyages authentiques

  2. Reply
    JEREMY

    Mohhhhhhhhh Beaucoup trop de mignonnerie dans ces photos, j’ai tellement, tellement hâte de vous voir tous les 3 bientôt

  3. Reply
    Julie

    Petit baby blues de 10 jours pour ma part également. Je l’aimais déjà tellement fort mais j’étais terrorisée de m’en occuper seule par peur de mal faire. Cela a été du à la fatigue de l accouchement également. Mais tout cela est loin et pour rien au monde je ne retournerai à ma vie d’avant :)

  4. Reply
    Stéphanie

    Coucou Anne ! Avant toute chose, qu’est qu’elle est mignonne cette petite bouille ♥️ Pour ma part, je me retrouve beaucoup dans tes propos (comme énormément de mamans je suis sûre !). Je suis devenue maman tout début juillet et j’ai encore parfois du mal à vraiment réaliser. Je l’aime d’un amour profond (d’ailleurs, il est assez dingue ce sentiment) mais c’est parfois déroutant de se dire que l’on est tout pour ce petit être et qu’on se doit d’être là à 100% pour lui, quitte à s’oublier un peu les premiers mois/années. Et je te rejoins sur le peu d’accompagnement au retour à la maison et toutes ces questions auxquelles on se retrouve à devoir répondre juste avec son instinct… C’est difficile mais à coté de ça, c’est tellement de bonheur ! On est en plein dans la phase « je découvre mes mains / je souris à tout va / je regarde tout ce qui m’entoure… ». C’est juste génial de vivre ça :) Je crois qu’il faut se laisser porter, être indulgent avec nous-mêmes et nos émotions, accepter de craquer de temps en temps et se dire que des erreurs on en fera forcément mais bon on apprend juste à être parents :) Bises !

  5. Reply
    Maïlys

    Je viens moi aussi d’avoir un petit garçon qui a 5 semaines et je suis d’accord avec toi, on est pas du tout préparé au retour à la maison.
    J’ai ressenti une immense solitude malgré la présence de mon compagnon et des visiteurs heureux de rencontrer Anatole. J’ai eu l’impression de m’ennuyer à la maison. Je ne voyais pas l’intérêt de l’habiller car on ne faisait rien alors imaginons moi ! Et puis un jour j’ai eu envie de sortir et de profiter et je me sens de mieux en mieux dans mon rôle de maman. Malgré tout j’ai encore du mal à réaliser qu’il est là pour la vie, qu’il vient de mon ventre… Et paradoxalement, on se sent envahi d’amour et plonger ses yeux dans les miens je me sens tellement forte !

  6. Reply
    Sarah, Les Jolis Mondes

    Elle est adorable votre petite puce !! C’est super que tu parles ici et autour de toi de ce sujet malheureusement encore un peu tabou… Je n’ai pas eu de baby blues à proprement parler mais toute la première année d’Olivia a été très difficile, au début bien sûr car les nuits sont courtes et les soins à apporter intensifs (sans parler de l’allaitement les 5 premiers mois qui fut incroyablement difficile physiquement aussi) puis ça a continué quand elle a commencé la crèche vers 5 mois 1/2, à cause des maladies diverses. Notre puce a des fragilités au niveau de la sphère ORL et elle a fait une dizaine d’otites entre ses 5 et ses 13 mois :( Je traversais en plus une période très difficile professionnellement donc tout gérer de front n’a pas été facile du tout. Comme toi, j’ai pu compter sur le soutien du papa, de ma famille et de mes ami(e)s mais purée, qu’est-ce que ça a été difficile ! Pour le coup je n’ai pas hésité à en parler autour de moi et ponctuellement sur instagram, notamment en stories où je partage plus mon quotidien. En tout cas votre Ninon est super mimi, non mais cette petite bouille d’amour ♡ Des bisous !

  7. Reply
    Marié Pa

    Toute jolie maman avec une magnifique petite bouille d’amour!!! Hâte de voir nos enfants jouer ensemble^^! On se voit vite car le temps passe trop vite!!!! On vous !

  8. Reply
    Clem la crevette qui parle

    Vraiment chouette article j’ai aussi écris un article sur le “devenir maman”. Je comprends totalement ce que tu as ressentie sur le fait qu’on nous prépare pas au retour a la maison… J’ai encore quelques fois quelques moments bof mais ca va mieux aussi ^^ ! En tout cas ta puce est a croquée

  9. Reply
    Maïa Chä.

    Tellement belles <3 A croquer cette petite bouille d'amour!! (j'ai déjà envie de revenir à Lille, c'est grave docteur?).
    Je ne peux que compatir pour ces débuts déroutants (je suis en plein dans la rédaction de mon article.. il sortira bien un jour!!! ha ha ha), mais je suis heureuse de te voir en Maman (d'amour) épanouie aujourd'hui <3. Plein d'amour à toute ta petite famille, force et courage pour la suite ;).

  10. Reply
    Manon

    C’est tellement apaisant comme message pour un sujet si difficile. Moi ce baby Blue est arrivé tout de suite à la maternité. Mais disons qu’avec une césarienne en urgence c’est encore autre chose, comme l’impression que l’on m’ai « volé » mon accouchement. Elle est là près de vous mais finalement on ne l’a ni vu ni senti sortir de nous, alors cette première étape de « lien maternel » est assez délicate. Et puis culpabiliser, avoir honte de ressentir toutes ces choses que tu décris. Avoir l’impression de passer à côté de quelques chose, car pleurer au lieu d’en profiter. Se dire que chez les autres ca avait l’ air si simple. Est ce normal, moi qui pensait avoir cet instinct maternel depuis toujours qu’aujourd’hui cela me semble si compliqué ? Se demander même si on a pas fait une bêtise, que notre vie était plus simple, alors qu’on l’a tellement désiré avant, et aimé pendant, dans notre petit ventre… Et puis réussir à dormir, même juste un petit peu, quelques heures et tout se met en place dans notre tête. L’aimer plus que tout au monde, se rendre compte que s’il lui arrivait quelque chose on ne s’en remettrait pas. Puis les premiers sourires et se dire que finalement elle est aussi heureuse que nous. Éprouver encore plus de honte à avoir eu de telles pensées, et du coup ne pas en parler. Puis finalement le dire a tout le monde. Aux copines qui n’ont pas encore d’enfants, être totalement transparente et puis contre toute attente totalement comprise et soutenue.
    Ce petit amour aura 2 mois dans quelques jours, je suis épuisée des premières coliques et des premières incompréhensions entre nous mais bordel quand elle me sourit, je voudrais que cet instant ne s’arrete jamais, elle est à jamais ma vie.
    Ça fait du bien de voir ce genre de choses sur réseaux. Merci pour cette jolie note ❤️

  11. Reply
    monrevefamilier

    Un article plein de douceur et d’authenticité ! Tu as bien raison de parler de ces sentiments si complexes et tu le fais avec une grande sensibilité :)

  12. Reply
    Céline

    Merci pour cet article <3 Je vais très très bientôt devenir maman pour la première fois et te lire est si utile, si déculpabilisant. Une amie a accouché elle aussi de son premier enfant en juillet et on parlait de ce sujet justement il y a peu de temps. Elle m'a dit "mais personne ne m'avait dit à quel point ça serait dur" et qu'elle aurait aimé qu'on lui en parle avant aussi…
    Ta petite Ninon est vraiment adorable et je fonds totalement devant cette tenue marinière Petit Bateau (c'est amusant je l'ai repéré samedi sur leur e-shop et j'ai envie de craquer aussi ^^).

  13. Reply
    Lisa

    Coucou Anne ! Quelle est mignonne ta petite poulette ❤ Ton article me parle énormément, pas de Babylone blues a proprement parlé ici mais la sensation d’être complètement paumé, de ne pas savoir comment faire, de ne pas se sentir maman, d’avoir très envie de me sauver face a ce petit bébé certe très mignon mais totalement inconnu… Oh et puis bonjour culpabilité de penser tout ça ! La fatigue, les nuits courtes n’ont pas aidé… J’ai aussi beaucoup galéré avec l’allaitement mais je culpabilisais aussi énormément d’entrevoir la possibilité d’arrêter. Bref, j’ai mis beaucoup de temps a trouver un équilibre a trois, a me sentir de nouveau moi et pas juste maman… Mon petit Marcel a 20 mois, ça commence a être bien mieux !

  14. Reply
    Suzy

    Coucou Anne. Nous étions au lycée ensemble. Après toutes ces années, je te retrouve là et quel bonheur de te lire ! Je serai bientôt maman et juste merci de partager ton expérience. Heureuse de savoir que maintenant tu es épanouie.

    1. Reply
      Suzy

      En tout cas, votre petite merveille est juste à croquer et tu es plus belle que jamais.

      Je t’embrasse

      Suzy

  15. Reply
    Marine

    Coucou Anne.
    Je lis ce soir ton article et plus je le parcours plus il me parle!
    Louise va avoir un mois mardi et je me dit « le temps passe trop vite a ces côtés, profite de chaque instants avec elle » et je me dis également «  mais qu’est ce que ca été un mois compliqué »
    Je suis tout a fait d’accord, on ne nous prepare pas assez à l’après accouchement! Pour ma part j’allaite mon bébé, et pendant la grossesse comme à la maternité, on ne faisait que prôner les bienfaits de l’allaitement pour bebe, notre lien etc… mais personne n’a posé le doigt sur l’énorme sacrifice que cela implique, pour une jeune maman, que de se consacrer a 100% a ce petit être. Psychologiquement, de ne plus pouvoir faire d’autre chose comme la cuisine, ou meme se doucher quand tu en as envie et bien ce n’est vraiment pas évident! Tu perds toute autonomie du jour au lendemain, quel chamboulement! Mon conjoint et ma famille ont été comme toi, très disponibles et attentionnés, ils m’ont beaucoup soutenus dans mes difficultés. Le fait de pouvoir mettre des mots sur notre etat psychologique permet d’avancer!
    Lorsque Louise était au sein, que je pleurais en même temps car j’etais vraiment chamboulée par cette nouvelle vie, je culpabilisais tellement de lui infliger mon mal être qu’elle pouvais ressentir. Mais on m’a fait prendre beaucoup de recul et je me dis qu’on a tout a fait le droit d’être déboussolée, on est novice finalement! Ça ne fait pas de moi une mauvaise maman.
    En tout cas maintenant je profite pleinement de Louise même si ses pleurs du soir ne sont pas faciles a gérer. Elle m’émerveille tous les jours et cette experience, je pense me permet d’être un prochain soutient pour mes copines qui seront à leur tour jeune maman!
    Gros bisous a vous 3, profitez bien!!!
    Marine

  16. Reply
    Charlotte

    Ton article, très bien écrit, m’a beaucoup touchée. En effet il n’y a plein de choses qu’on ne dit pas et en tant que future maman (pas tout de suite mais un jour sûrement) on s’imagine une vie idyllique avec notre enfant alors qu’il y a des moments difficiles. Mais l’amour est plus fort que tout et ça n’a jamais été aussi vrai dans ce cas. Ta petite est magnifique et en effet elle a une bouille d’amour

  17. Reply
    caroline

    Qu’elle est jolie, cette petite Ninon ! Ses grands yeux sont tellement captivants ! Le chemin de l’apprivoisement mutuel est long, mais tellement riche !…

  18. Reply
    Claire

    Coucou Anne
    Bravo pour ton article, comme tjrs très bien écrit! Et bravo pour cette petite merveille, ta petite Ninon est superbe . Je rejoins un peu les autres commentaires concernant cette période pas tjrs facile et je remercie encore pour la présence de ma famille et des amis.. En effet, on apprend de jour en jour et quand on finit par avoir une certaine stabilité on recommence plus tard ( vers 2ans pour ma part lol) avec d’autres nouveautés/difficultés^^. J’imagine que la vie est faite de palier et à chacun son lot d’épreuve lol.
    Et malgré tout, ces petits bouts sont la prunelle de nos yeux et nous émerveillent à chaque instant , pour rien au monde je ne reviendrais en arrière!!
    Profitez bien, ça passe tellement vite.
    Bisous à toi et ta petite famille.

  19. Reply
    Anne S.

    Félicitations à vous deux pour la petite Ninon!!! Très bel article Anne, merci beaucoup de parler de ce sujet qui n’est pas facile mais qui touche bien plus de maman qu’on nous laisse le croire!
    Solange a deux semaines aujourd’hui et ce n’est pas toujours évident avec l’allaitement mais c’est normal, il faut qu’on s’apprivoise!
    Au plaisir de te croiser un jour avec Ninon! Bisous!

  20. Reply
    Audrey

    Je prend le temps d’écrire quelque mots ici après avoir lu ton article et les différents commentaires.
    J’ai accouché le 3 août dernier d’un p’tit loup que j’aime de plus en plus chaque jour….
    Je suis bien d’accord, on ne nous prépare pas assez à l’après…
    Ne plus avoir le temps de rien, tous faire dans la précipitation avant qu’il ne pleure! Et les pleurs du soir…
    Tellement de questions sur ce que je fais bien ou pas. Même si son papa est zen et rassurant..
    Et quand il va falloir le laisser dans deux mois pour reprendre le travail, non mais c’est pas humain de laisser un petit être comme ça!
    La vie est chamboulé, totalement, mais je l’aime plus que tous. Et quand il sourit, j’aimerai moi aussi que ces moments ne s’arrêtent jamais.

  21. Reply
    Marie*

    Baby blues ici aussi, un peu plus long que le tien et je ne me suis pas sentie comprise par mes proches(mon amoureux, lui a pris conscience de mon état et m’a soutenue) J’avais même un peu honte. Cette petite déprime s’est couplée avec des difficultés pour allaiter…(après j’ai allaité 9mois!)Pour ma deuxième grossesse j’ai prévu le coup,en ai parlé en amont et ai pris de L’homéopathie. J’avais entendu parlé des grosses dépressions post partum mais pas de ce genre d’etat. Bref il est vrai que quand on sait, tout se gère mieux!Quel bébé expressif et doux et quel joli prénom :)

  22. Reply
    Lolli

    Bienvenue à Ninon, elle est trop belle ! Je n’ai pas d’enfants mais je suis contente que tu abordes la maternité dans son ensemble, pas en mode licorne et arc en ciel ;)

  23. Reply
    Aline

    Non mais qu’elle est chou!!!! Moi je suis à J-9 d’accueillir notre deuxième, et 5 ans et demi après l’aînée, j’ai le sentiment d’avoir tout oublié de la fatigue, des débuts, du nouveau rythme à prendre et je suis en même temps hyper excitée à l’idée de m’y replonger.

  24. Reply
    Alice

    Olala je trouve ça oh combien déculpabilisant de te lire.
    J’ai accouché d’une petite fille il y a 3 semaines et je me retrouve vraiment dans ce que tu écris. Merci, ça fait du bien de voir que je ne suis pas la seule a passer par toutes ces émotions :)

  25. Reply
    Animal Sensible

    Cette bouille ! Je fonds !
    Malheureusement le baby blues touche énormément de femmes mais comme tu le dis, personne ne nous y “prépare”, certaines ne s’en remettent pas sans l’aide de professionnels et après des mois, cela n’est pas sans conséquence pour l’enfant, le père, l’équilibre familial (et amical).
    C’est pour cela qu’il est si important de garder les femmes à la maternité plusieurs jours après l’accouchement mais ce délais a été raccourcis il y a quelques années pour “faire des économies”. Mais la vie en bonne santé physique et psychique ne devrait pas avoir de prix !
    Courage et profitez à fond de cette bouille qui va grandir si vite !

Laissez un commentaire